Vous êtes plutôt galette à la frangipane ou brioche des rois ?


C’est la tradition incontournable du mois de janvier et encore une bonne raison de se retrouver autour de la table après les fêtes…




Si la galette des rois est désormais liée à la fête chrétienne de l’Epiphanie, jour où les Rois mages ont rendu visite à Jésus, son origine remonte à l’époque romaine.


La galette était en effet servie à l’époque romaine lors des Saturnales. « Ces fêtes, célébrées en l’honneur de Saturne au moment du solstice d’hiver, étaient accompagnées de grandes réjouissances, pendant lesquelles les esclaves profitaient d’une apparente liberté et où tout était permis. Ils portaient les habits de leurs maîtres, s’asseyaient à leur table… »

C’est aussi à cette époque que les enfants passaient sous la table pour distribuer les parts de galette en toute innocence.


Pendant ces fêtes célébrées après la mi-décembre, il était de coutume de servir un gâteau dans lequel se trouvait une fève. Celui qui trouvait la fève était alors déclaré roi du jour.


La galette était modestement conçue à base de pain. Petit à petit, le pain a été remplacé par la brioche aux fruits confits dans le sud de la France, par la galette à la frangipane dans le nord et la galette composée de pâte et de sucre dans l’est.


Au Moyen-Âge on tirait les Rois début janvier, mais à l’époque, celui qui trouvait la fève appelé le « roi qui boit » devait payer une tournée à sa tablée. Cette coutume poussait les plus radins à avaler la fève pour éviter de payer.


La couronne est évidemment un attribut de la royauté. Elle disparaît après la Révolution qui instaure la « Fête du Bon Voisinage » célébrée à l’aide d’un « Gâteau de l’Égalité ».



Au fil du temps, le légume a été remplacé par une pièce d’argent puis une pièce d’or dans les familles riches. Les fèves seront ensuite réalisées en porcelaine de Saxe puis dans les ateliers de Limoges avant d’être fabriquées en plastique.



La forme a aussi évolué : ayant l’apparence de poupées, puis de baigneurs, elles reviennent à la symbolique initiale de fécondité pour ensuite représenter des animaux et devenir des objets publicitaires au XXème siècle.



Voilà, vous en savez un peu plus sur cette tradition, il ne vous reste plus qu’à réaliser une galette maison ou aller la commander chez l’un de vos pâtissiers préférés et d’inviter vos amis à venir la déguster !









Retrouvez la recette de la galette des rois sur le site de Pierrot Gourmet https://pierrotgourmet.fr/galette-des-rois-frangipane/





11 vues0 commentaire